La protection du climat et la protection des enfants vont de pair : les projets verts atténuent les impacts

le jeudi 7 avril 2022

Les signes avant-coureurs sont tout autour de nous. Champs desséchés, incendies de forêt massifs, étés insupportablement chauds et sécheresse. Dans d'autres régions du monde, ces conséquences sont beaucoup plus prononcées : des tempêtes intenses dévastent des îles des Caraïbes ; des précipitations extrêmes inondent le Bangladesh et des sécheresses persistantes détruisent les récoltes en Zambie.

 

Le   ont rapporté que 40.5 millions de personnes à travers la planète ont été déplacées en 2020 - le plus en 10 ans - en grande partie en raison des impacts du changement climatique tels que l'élévation du niveau de la mer, les vagues de chaleur, les tempêtes, la sécheresse et les incendies de forêt.  

 

Et le nombre de soi-disant migrants climatiques continuera de croître de façon spectaculaire. Un rapport de la Banque mondiale met en garde contre 200 millions de migrants climatiques d'ici 2050, dont la grande majorité resteront dans leur propre pays après avoir quitté leur région d'origine.

Image(s)
Changement climatique et sécurité alimentaire

Le changement climatique menace les plus pauvres du monde, en particulier les enfants

 

SOS Villages d'Enfants sait que les personnes qui vivent au niveau de subsistance sont particulièrement menacées par les conséquences du réchauffement climatique.

 

Les conséquences du changement climatique peuvent frapper les familles en leur cœur. Les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses, les tempêtes et les fortes précipitations vont augmenter, stressant de nombreuses familles dont les moyens de subsistance dépendent de l'agriculture, de la pêche et de l'agriculture pour leur subsistance. Le stress de voir leur vie bouleversée peut entraîner des problèmes familiaux tels que la violence domestique, des problèmes financiers, la faim, qui peuvent tous conduire à l'éclatement de la famille.

 

À leur tour, les enfants des familles vulnérables subissent les conséquences immédiates et secondaires de la crise climatique.

 

SOS Villages d'Enfants soutient des familles du monde entier dans des régions particulièrement touchées par le changement climatique, telles que l'Afrique de l'Est, la Zambie et l'Éthiopie. Nous nous engageons à les aider à s'adapter au changement climatique en protégeant la productivité des terres, l'accès à l'eau potable, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance.

 

Le modèle : Protection de l'environnement + Réduction de la pauvreté

 

SOS Villages d'Enfants apporte des solutions innovantes aux familles impactées par la crise climatique. Nos projets sont holistiques - nous aidons les familles à se préparer aux conséquences du changement climatique en travaillant avec elles pour augmenter la fertilité des sols, installer une technologie d'irrigation économe en eau et fournir des semences résistantes à la sécheresse.

 

Image(s)
Journée de la santé

 

Les enfants et les jeunes reçoivent une éducation environnementale. Nous formons des jeunes et des adultes aux métiers durables afin d'élargir leurs perspectives d'emploi. Nous repensons également nos villages d'enfants SOS pour qu'ils soient respectueux de l'environnement et du climat.

 

Ceux qui sont confrontés au choix de pouvoir nourrir leurs propres enfants ou de protéger le climat opteront généralement pour le premier. C'est pourquoi il est si important d'offrir aux gens non seulement des connaissances sur la crise climatique, mais aussi des alternatives aux modes de vie néfastes pour le climat.

 

Afrique de l'Est : Combattre la déforestation avec des fours neutres en CO2

 

La cuisine au bois est très répandue dans certaines régions d'Afrique de l'Est. Pour lutter contre la déforestation dans cette zone, nous travaillons avec la communauté en formant des femmes à construire des fourneaux économes en énergie et à produire des granulés à partir de la biomasse (c'est-à-dire à partir de feuilles et de branches). Les granulés de biomasse contrecarrent la déforestation et les poêles sont une solution neutre en CO2 pour cuisiner.

 

Image(s)
Journée de la santé

 

Les femmes gagnent un revenu en vendant les poêles et les pellets. De plus, les fours à faible dégagement de fumée réduisent les dommages à leur santé.

 

Zambie : Garantir la sécurité alimentaire grâce à la culture hydroponique

 

De nombreuses familles rurales en Zambie sont pauvres et la malnutrition est un problème courant. Les sécheresses de ces dernières années ont exacerbé la faim. C'est pourquoi SOS Villages d'Enfants aide les agriculteurs à développer des méthodes de culture durables et économes en eau.

 

Au lieu de pousser dans le champ, les plantes poussent dans des tuyaux en plastique verticaux avec un système de circulation d'eau fermé. Ce type d'agriculture s'appelle la culture hydroponique et utilise beaucoup moins d'eau que l'agriculture traditionnelle. De plus, cette méthode de culture signifie que les familles n'ont pas à se soucier de la sécheresse ou des fortes pluies, ni à dépendre des pesticides.

 

Image(s)
Journée de la santé

 

Que ce soit dans un bidonville ou à la campagne, cette méthode de culture rend les gens indépendants de la saison des pluies et élimine le problème de la malnutrition. Les jeunes découvrent ce nouveau mode de culture qui les prépare aux métiers « verts » de demain.

 

Éthiopie : des jeunes forment leurs aînés aux nouvelles techniques agricoles

 

L'Éthiopie souffre de fréquentes sécheresses en raison du réchauffement climatique. C'est dur pour les innombrables familles qui dépendent de l'agriculture pour gagner leur vie. SOS Villages d'Enfants a mis en place un projet de protection du climat en Éthiopie, dans le cadre duquel 2,845 XNUMX écoliers ont planté des arbres et appris l'agriculture, l'irrigation et la culture durables. À leur tour, les jeunes ont ensuite transmis ces connaissances à leurs familles et aux communautés villageoises. De cette façon, la conscience environnementale se répand dans la communauté et les gens apprennent à s'adapter durablement aux conséquences de la crise climatique.

 

Image(s)
Journée de la santé

 

Dans le cadre du projet, nous nous engageons également à planter 17,000 20 arbres pour participer à une initiative nationale de reboisement mise en place par le gouvernement éthiopien. Ils se sont engagés à planter 5 milliards d'arbres sur XNUMX ans pour lutter contre le changement climatique.

 

Les enfants méritent une planète vivable

 

Avec des projets comme ceux-ci, SOS Villages d'Enfants contribue à un avenir sûr et durable pour les enfants et les familles du monde entier.

 

Face à l'urgence de la crise climatique, la protection des enfants passe nécessairement par la promotion d'une planète saine. Cela nécessite une réponse « de l'ensemble de la société », comme indiqué par UNICEF:

  • Les services essentiels doivent être adaptés, y compris les systèmes d'eau, d'assainissement et d'hygiène, la santé et l'éducation.
  • Les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites de 45 % avant 2030.
  • Les enfants doivent recevoir une éducation climatique et des compétences vertes pour assurer leur adaptation et leur préparation aux effets du changement climatique.
  • Les jeunes doivent être inclus dans toutes les négociations et décisions nationales, régionales et internationales sur le climat.
  • La reprise après la pandémie de COVID-19 doit être verte, sobre en carbone et inclusive.

Les Canadiens qui souhaitent aider les enfants vulnérables sont encouragés à parrainer un enfant, parrainez un village SOS ou faire un don unique. Votre soutien changera la vie des enfants orphelins, abandonnés et autres enfants vulnérables. S'il vous plaît aider aujourd'hui.